dimanche, avril 16, 2006

« NEIGE » DE MAXENCE FERMINE


Il y a deux mois environ, j'ai posté un billet sur le haïku. Paule d'ASHITA m'a envoyé un commentaire et a suggéré un roman sur haïku de Maxence Fermine, « Neige ». La semaine dernière j'ai reçu ce livre et fini de le lire aujourd'hui. C'est un roman court (<100 pages), poétique, et facile à lire.

Au Japon, à la fin de XIXe siècle, jeune Yuko Akita avait deux passions: le haïku et la neige. Selon cet auteur,

« Le haïku est un genre littéraire japonais. Il s'agit d'un court poème composé de trois vers et de dix-sept syllabes.
... un haïku. Quelque chose de limpide. De spontané. De familier. Et d'une subtile ou prosaïque beauté.
 Cela n'évoquait pas grand-chose pour le commun des mortels. Mais pour une âme poétique, c'était comme une passerelle vers la lumière divine. Une passerelle vers la lumière blanche des anges. »

Âgés de 17 ans, il avait décidé de maîtriser l'art de haïku et de devenir poète. Il voulait aussi apprendre à regarder passer le temps. A l'origine ses œuvres n'avaient pas de couleur, mais rencontre avec un maître, Soseki, avait changé tout: son art et la façon de regarder des choses. Une histoire de la vie de Soseki est aussi très intéressante.

En lisant ce roman, je me suis senti néant comme si j'avais regardé un tableau d'encre. C'est approprié de mettre "Aube de printemps sur les monts sacrés de Chichibu" de Taikan Yokoyama (la photo d'aujourd'hui) sur la couverture de ce livre.

J'ai pris du bon temps. Merci de votre suggestion, Paule.

2 commentaires:

paule a dit…

Bonjour. Je suis contente que vous ayez lu avec plaisir ce livre. Je pensais qu'il vous intéresserait. Je relis en ce moment Vita Sackeville-West, Violet Trefusis et Virginia Woolf. Ce n'est pas la même chose!!!
Concernant les cerisiers, la floraison commence dans mon jardin et j'ai un haïku:
"Qui se soucie de regarder
La fleur de carotte sauvage
Au temps des cerisiers" Södô
A bientôt.

paul_ailleurs a dit…

Bonjour,
Ce roman était si bon que j'ai commandé des autres romans de cet auteur. Hier je suis allé à l'ambassade de France au Japon pour assister à la soirée. C'était la premirère fois, mais j'ai eu beaucoup de plaisir.

"au crepuscule de printemps
  mêlé avec des francophiles
   j'étais perdu dans le temps"
     (paul-ailleurs)