mercredi, mai 31, 2006

LES ARTICLES DU MOIS DE MAI 2006

30 mai 2006 ÉCOUTER MIKHAIL KANDINSKY, PIANISTE
25 mai 2006 UNE NUIT ORAGEUSE ET LE CIEL DE TOKYO
23 mai 2006 CLASSER ET RELIRE MES BILLETS JAPONAIS
15 mai 2006 DANS LE HAMAC DE ...
13 mai 2006 UNE SOIRÉE JAZZY À TOKYO
08 mai 2006 UN DIMANCHE PLUVIEUX
04 mai 2006 UNE FOLLE JOURNÉE À TOKYO
02 mai 2006 DEUX GÉANTS SONT MORTS
01 mai 2005 ÊTRE VIEUX SANS ÊTRE ADULTE

---------------------------------
LES TITRES DU BLOG JAPONAIS

2006-5-30 ÉCOUTER MIKHAIL KANDINSKY
2006-5-29 LE CIEL DE TOKYO À UNE NUIT ORAGEUSE
2006-5-28 KANDINSKY: EPANOUISSEMENT ARTISTIQUE
2006-5-27 KANDINSKY: JEUNESSE ET INSPIRATIONS
2006-5-26 PREMIER COURS SUR KANDISKY
2006-5-25 LE TEXTE OU L'ANNOTATION
2006-5-24 IHEI KIMURA ET NOBUYOSHI ARAKI
2006-5-23 DÉCOUVRIR TOMITARO MAKINO, BOTANISTE
2006-5-22 RELIRE LE BLOG JAPONAIS APRÈS LE CLASSEMENT
2006-5-21 "LE MISTÈRE PICASSO" LE FILM
2006-5-20 REVEL L'INSOUMIS
2006-5-19 FRANÇAIS, L'IMAGE, LE POÈME, LA MUSIQUE
2006-5-18 CLASSER DES BILLETS ET ...
2006-5-15 DANS LE HAMAC DE ...
2006-5-14 UNE SOIRÉE JAZZY OU UN GRAND FOSSÉ
2006-5-13 PABLO NERUDA SE SOUVIENT
2006-5-12 QUELQUES MOTS DE SHIN-ICHIRO NAKAMURA
2006-5-11 RETROUVAILLES IMPREVUES
2006-5-10 BARBARA AU JOUR PLUVIEUX
2006-5-09 TOUT SE PASSE
2006-5-08 UN DIMANCHE PLUVIEUX  
2006-5-07 LES YEUX DE MAKOTO OOKA
2006-5-06 PARTIR, C'EST MOURIR UN PEU
2006-5-05 ATTENDRE JUSQU'A CE QU'IL MURIT
2006-5-04 RENCONTRES À LA FOLLE JOURNÉE 
2006-5-03 LE SECRET DE TSUNEO WATANABE
2006-5-03 RELIRE MES BILLETS DE L'AN DERNIER
2006-5-02 DEUX GEANTS SONT MORTS
2006-5-02 LA VIE SELON BREL
2006-5-01 ÊTRE VIEUX SANS ÊTRE ADULTE

mardi, mai 30, 2006

ÉCOUTER MIKHAIL KANDINSKY, PIANISTE


À la Folle Journée au Japon au début de mai, j'ai rencontré par hasard mon vieil ami (YY) de 30 ans. Étant préoccupé d'Heidegger, d'Hursserl, et de Kandinsky grâce au commentaire de Liguea, j'ai parlé de mon état d'âme à YY. Dès que j'ai mentionné le nom de Wassily Kandinsky, il m'a indiqué que le petit-fils de son frère (?) était marié avec une japonaise, violoniste, et habitait au Japon depuis 2001. Et il a entendu dire que M. Kandinsky a donné des concerts de temps en temps.

Il y a une semaine environ j'ai reçu un email de YY qui m'a donné la date et le lieu du prochain concert de M. Mikhail Kandinsky (1973-). Et en dimanche dernier je suis allé à la ville d'Hitachi (aller-retour de 6 heures !) pour assister à son concert.

Il est grand et semble s'habituer à la coutume japonaise. Sa façon de s'incliner est polie et japonaise très traditionnelle (au fait, après son interprétation, il a frappé sa tête contre celle d'un chef d'orchestre). Je me suis senti être invité à la maison japonaise d'autrefois.

Le programme de son interprétation était Concerto pour piano no. 3 en ré mineur, op. 30 de Sergueï Rachmaninov (né le 1er avril 1873 et mort le 28 mars 1943).

Cette introduction célèbre est encore vivement dans ma mémoire.

Écouter et regarder Mikhail, ça m'a beaucoup impressionné. Tout d'abord, il n'a presque jamais bougé son corps ni changé son visage pendant sa performance. Très calme, pas de prétention du tout. Comme s'il s'était intéressé seulement à la conversation intérieure avec Rachmaninov. Ça m'a évoqué la voix de Wassily qui mettait "la nécessité intérieure" (le profond désir spirituel ou l'élan de l'esprit vers la beauté intérieure) au principe de l'art.

Mikhail n'a que plus de 30 ans. Je souhaite qu'il mûrisse graduellement pour devenir un grand maître.

jeudi, mai 25, 2006

UNE NUIT ORAGEUSE ET LE CIEL DE TOKYO


Hier soir il a plu à verse. Le temps était orageux. Heureusement, j'ai conduit ma voiture. La foudre a éclaté plus de vingt fois, peut-être. J'ai essayé de prendre des photos de la foudre, mais en vain. En revanche, j'étais étonné de trouver le vrai ciel de Tokyo. Il y a beaucoup de lignes électriques (voir ci-dessus) qui presque couvrent le ciel. Pas esthétiquement correcte du tout. Qu'en pensez vous ?

mardi, mai 23, 2006

CLASSER ET RELIRE MES BILLETS JAPONAIS


Plongeant dans le hamac, j'ai classé mes billets japonais (plus de 400). Je pense que quelque part dans ma tête, il y avait une phrase de Sartre (ci-dessous). Sartre avait raison. Lisant après le classement, je peux sentir ou voir les nuances différentes dans mon blog. Une expérience passionnante.


"Le mieux serait d'écrire les événements au jour le jour. Tenir un journal pour y voir clair. Ne pas laisser échapper les nuances, les petits faits, même s'ils n’ont l'air de rien, et surtout les classer. Il faut dire comment je vois cette table, la rue, les gens, mon paquet de tabac, puisque c'est cela qui a changé. Il faut déterminer exactement l'étendue et la nature de ce changement."

« La Nausée » J-P Sartre

lundi, mai 15, 2006

samedi, mai 13, 2006

UNE SOIRÉE JAZZY À TOKYO


Je suis allé au concert du quartette de Tim Armacost (saxo) avec David Bergmann (piano), Yosuke Inoue (basse), Gene Jackson (batterie).



Tim est fils d'ancien ambassadeur des États-Unis au Japon et parle très bien japonais. Au fait, il s'est présenté "Makoto Kimura".



Ce jour-là David venait de New York où il habitait avec sa femme japonaise. Sa façon de performance est à la fois "cool" et énergitique. Yosuke a vécu à New York pendant plus de 10 ans et a pu jouer avec l'idiome et l'humour newyorkais.



Gene a joué pendant 10 ans environ avec Herbie Hancock. Sa "soul mate" est japonaise qui était dans la salle. Son rythme était parfait et sa performance était très organisé. Vrai professionnel.



Ce quartette newyorkais-tokyoïte. Sa performance était plein d'énergie (américane?) qui m'a beaucoup stimulé et réveillé. J'ai plusieurs fois assisté au concerts par des jazzmen japonais, mais l'expérience cette nuit-là était complètement différente. J'ai longtemps pensé ce problème: qu'est-ce qui est le facteur déterminant de cette différence. Un grand fossée entre l'est et l'ouest. Mais je ne peux pas trouver la réponse sauf que c'est à cause de la différence de quelque chose d'inhérent.



À propos, toutes les photos qui sont prises sans flash semblent être très artistiques à mes yeux. Ça nous donne par harsard des effets spéciaux et les airs poètiques. Ça peut être une autre réalité ! Cette petite découverte me rend heureux.



         En tout cas, c'était une soirée magnifique.

lundi, mai 08, 2006

jeudi, mai 04, 2006

UNE FOLLE JOURNÉE À TOKYO

Il a fait delicieusement bon hier. C'était mon premier jour de la semaine d'or. Je suis allé au Forum International pour assister à "LA FOLLE JOURNÉE au JAPON". Grâce à Mozart, j'ai rencontré plusieurs nantais, Boris Berezovsky (pianiste russe), et deux amis japonais (cela fait longtemps que nous ne nous sommes pas vus) ! Et trois concerts. Voilà quelques photos.








(de d. à g.) Boris Berezovsky (4 janvier 1969, Moscou - ), Philippe (nantais), ami de Paul_ailleurs, amie de Philippe (nantais), fille de Philippe






La jeune fille qui s'est approchée de moi et m'a parlé de l'organisation de cette fête. Très gentile !






Trois concerts: Symphonie No. 39, Concerto pour violon No. 5 (soliste: Akiko Yamada, le grand prix du Long-Thibaut Competition en 2002); Concerto pour clarinette (soliste: Romain Guyot, principal clarinettiste de l'Opéra de Paris), Sinfonia Concertante; et deux versions (original et de Süssmayr) de Requiem (Sinfonia Varsovia, Ensemble Vocal de Lausanne / Michel Corboz, direction).




C'était une longue journée.

(version japonais)

mardi, mai 02, 2006

DEUX GÉANTS SONT MORTS


Deux géants que j'ai touché dans mon blog japonais sont morts. L'un est John Kenneth Galbraith (15 octobre 1908 – 29 avril 2006), un économiste iconoclaste états-unien. Il y a deux semaines environ, j'ai commencé à lire sa biographie, "John Kenneth Galbraith: His life, his politics, his economics" de Richard Parker. Donc cette nouvelle m'a immédiatement attrapé.

Aujourd'hui j'ai reçu dans mon blog japonais un trackback de personne qui étudiait l'éspagnol: Jean-François Revel (19 janvier 1924 - 30 avril 2006) est mort à l'âge de 82 ans. Ce serait une occasion d'écouter sa voix.


billets japonais
"JOHN KENNETH GALBRAITH: HIS LIFE" (16 avril 2006)
REVEL L'HOMME LIBRE (6 avril 2006)

lundi, mai 01, 2006

ÊTRE VIEUX SANS ÊTRE ADULTE


J'ai visité le blog de M. Wilfrid Hoffacker, Journal Photographique, et la phrase de Jacques Brel (ci-dessous) a attiré mon attention. M. Hoffacker est le français que j'ai contacté la première fois sur internet.

"Finalement finalement
 Il nous fallut bien du talent pour être vieux sans être adulte" 

Je ne sais rien si j'ai du talent, mais il me semble qu'"être vieux sans être adulte", ça représente ma condition actuelle. Apparemment, je n'aime pas le processus de la maturation. Ou ce que je pense, c'est qu'il est encore trop tôt pour être mature ?

Au fait, après avoir lu cette phrase dans le contexte original (La Chanson des Vieux Amants, 1967), j'ai trouvé mon interprétation un peu déformée ou la connotation légèrement différente.