vendredi, janvier 27, 2006

PABLO NERUDA ET AMATEUR D'ART


Aujourd'hui j'ai remarqué qu'il y avait beaucoup de visiteurs à mon site japonais du blog d'Amateur d'art. C'est la raison pour laquelle j'ai visité son site. Je voulais savoir ce qui s'est passé dans ce site. Heureusement j'y ai trouvé un très beau poème de Pablo Neruda (1904-1973), poète chilien. Dès que je commence à le lire, je peux entendre la voix de Pablo. Ça me galvanise. C'était une rencontre imprévue et très précieuse. Voilà on peut sentir l'ambiance de son monde (voir ci-dessous).

---------------------------------------------------------------------
Il meurt lentement
 celui qui ne voyage pas,
 celui qui ne lit pas,
 celui qui n'écoute pas de musique,
 celui qui ne sait pas trouver
 grâce à ses yeux.


Il meurt lentement
 celui qui détruit son amour-propre,
 celui qui ne se laisse jamais aider.

Il meurt lentement
 celui qui devient esclave de l'habitude
 refaisant tous les jours les mêmes chemins,
 celui qui ne change jamais de repère,
 Ne se risque jamais à changer la couleur
 de ses vêtements
 Ou qui ne parle jamais à un inconnu


Il meurt lentement
 celui qui évite la passion
 et son tourbillon d'émotions
 celles qui redonnent la lumière dans les yeux
 et réparent les coeurs blessés

Il meurt lentement
 celui qui ne change pas de cap
 lorsqu'il est malheureux
 au travail ou en amour,
 celui qui ne prend pas de risques
 pour réaliser ses rêves,
 celui qui, pas une seule fois dans sa vie,
 n'a fui les conseils sensés.


Vivez maintenant !

Risquez-vous aujourd'hui !

Agissez tout de suite !

Ne vous laissez pas mourir lentement !

Ne vous privez pas d'être heureux !

---------------------------------------------------------------------
Traduction d'un texte de Pablo Neruda Prix Nobel de Littérature 1971
Pour le slideshow, cliquez la troisième entrée "Présentation PowerPoint"dans cette page.

Je voudrais maintenant voyager dans le monde de Pablo. Au fait, je ne pouvais pas encore trouver la raison pour les visites augmentées.

2 commentaires:

Paule a dit…

Bonjour. Vous avez donc de nombreux fidèles! J'en fais partie! Si vous avez visité mon blog, vous avez vu qu'il avait neigé samedi dernier. Oh! un jour, juste le temps de faire quelques photos. Vous nous aviez montré Tokyo sous la neige, je voulais vous faire voir mon jardin en hiver!!!
Merci pour le poème de Neruda. J'ai vécu en Equateur et beaucoup lu la littérature sud-américaine, mais il y a longtemps.

paul_ailleurs a dit…

Merci de votre visite ! Vous aviez la neige a peu pres le meme temps que la mienne. C'est vraiment magnifique. Je me sens tres proche des choses dans le paysage. J'adore cette saison.

A propos de Neruda, j'ai recemment vu le film "Il Postino" dont le theme etait le rapport entre lui et son postier. Tres interessant.