lundi, décembre 26, 2005

LA FERMETURE D'UN IZAKAYA


Il y a environ deux mois, j'ai mentionné la beauté d'un izakaya. Cette semaine je y suis allé pour dire bonjour, mais la porte était fermée. Je ne pourrai plus parler avec le patron de la vie quotidienne ou tous ceux qui se passent dans le monde. Pour cela, je me sens triste. Je sais qu'il y a toujours la fin, mais... On doit accepter de temps en temps le fait dur de ce monde, peut-être.

-----------------------------
(version japonaise)

3 commentaires:

Florence a dit…

Est-ce qu'il reste beaucoup d'izakaya à Tokyo ? Et pourquoi celui-ci a fermé ?

paul_ailleurs a dit…

Oui, il y en a beaucoup. Ce sont les plus populaires pour passer la soirée avec des amis en buvant et parlent de toutes les choses de la vie. Comme le café chez vous.

Je ne sais pas le pourquoi exactement. Le patron d'izakaya B a 70 ans environ et récemment son fils s'est occupé du restaurant et il travaillait mi-temps.

paul_ailleurs a dit…

Une scène dans un izakaya se trouve dans l'article du 18 décembre 2005.